Cet après-midi nous nous sommes baladés dans le quartier de Locmaria avec nos amis quimpérois. C'est là que sont les racines de la capitale de Cornouaille, puisque l'habitat s'y est structuré avant Quimper intra-muros. En effet, on y a retrouvé des traces de villages gallo-romains.

L'église romane et le prieuré restent des symboles importants de l'histoire du quartier, du moyen-âge à la renaissance. P1140560

P1140551

Un Saint-Antoine en faïence, puisqu'il est le patron des faïenciers

P1140554

P1140559

On ne produit plus beaucoup de céramique à Quimper, mais Locmaria reste associé à cette technique, apportée par Jean-Baptiste Bousquet en 1699.

P1140546

Cette rue porte son nom.

P1140548

On est bien à Quimper ! A Brest, Square habitat ne parle pas breton...

P1140549

La toute dernière addition au quartier, c'est un magnifique jardin, appelé Jardin du prieuré. Ce n'est pas une reconstitution du jardin que cultivaient vraisemblablement les moines et religieuses (le prieuré accueillait des religieux des deux sexes), mais il a été créé dans l'esprit d'un jardin de l'époque d'Anne de Bretagne (fin XVe-début XVIe). Il a été aménagé à partir de 1997. Et c'est une réalisation admirable !

P1140562

P1140563

P1140565

P1140576

P1140586

P1140590

P1140596

P1140599

P1140601

P1140602

Les enfants ont joué à cache-cache, les grands ont admiré les fleurs et plantes diverses, et tous vous recommandent la visite de cet endroit splendide !