Yann-Fañch Kemener nous a quittés hier. Il n'avait rien caché de son cancer qui a fini par l'emporter à 61 ans. Avec sa disparition, la Bretagne perd une de ses plus belles voix. Interprète hors pair, collecteur infatigable, excellent bretonnant, il a apporté énormément à la musique et à la langue bretonnes. Vous pouvez retrouver son portrait dans le très beau documentaire que Ronan Hirrien lui a consacré (On peut activer les sous-titres pour le début, quand le réalisateur parle du film, ensuite c'est sous-titré par défaut)

 

Si sa disparition me touche, c'est qu'en plus de son talent, je connaissais un peu l'homme. Ayant lu mes articles dans Brud Nevez, il m'avait contactée avant un voyage en Thaïlande. Nous avions passé quelques moments ensemble, dont une belle journée à Koh Kret, et nous étions revus à Brest. John et moi avons été marqués par sa gentillesse, sa culture et son humanité.

avec YF Kemener

Kenavo Yann-Fañch, ra vo skañv douar Breiz evidoh !