Gouesnou vint de Grande-Bretagne avec son père (Tudon), son frère (Majan) et sa soeur (Tudona). Tous saints, ils avaient chacun son ermitage ou son oratoire. Gouesnou avait rencontré le comte Conomor qui lui avait promis de lui donner tout le terrain qu'il pourrait clore de fossés en une journée. Il lui suffit de marcher en traînant une fourche derrière lui pour enclore un territorie de 18km de périmètre ! De ce monastère naquit la paroisse de Gouesnou.

P1120433

L'église actuelle a été construite sur les bâtiments plus anciens. Elle a été largement reconstruite après la guerre, le clocher ayant été détruit par un bombardement anglais, tandis que l'intérieur a été incendié par les Allemands. Mais la restauration a été bien faite, et l'église est vraiment très riche. Pour mettre ce patrimoine en valeur, la mairie organise des visites guidées gratuites tout l'été (mardi, mercredi et jeudi - ne vous fiez pas au site internet, nous y sommes allés hier, comme indiqué, et c'était fermé).

P1120439

 

P1120440

P1120443

 

La fontaine monumentale. Les ouvriers occupés à construire le premier monastère ayant soif, Gouesnou fit surgir une source. L'eau de la fontaine est réputée pour soigner les rhumatismes et les maladies de peau. Il faut plonger les vêtements dans les tout petits bassins à côté du bassin principal.

P1120436

Dans le carré des nobles on trouve des tombes du XVIIIème, à patte de lion, mar plij.

P1120441